Le voisinage 2.0 – Le deuil et la découverte – Madame Rénove ses voisins

Après 10 ans de voisinage parfait, petite perle a quitté la banlieue pour retourner dans la cité. M’ennuie. Elle est bien là-bas, mieux, à la bonne place.

Néanmoins, j’attendais ses remplaçants avec une boule à l’estomac. Je savais qui je ne voulais pas comme voisin;

  1. un méchant monsieur qui « start » sa grosse Harley le soir à 10h00 pour entendre le vrombissement de son moteur. YEARK et oui ça existe.
  2. Ned Flanders; ça ne me tentait pas.
  3. Une famille de 12 enfants, jugez-moi pas mais je n’avais pas envie d’entendre tout ce bruit … c’est paisible ici et j’aime ça!
  4. Je ne voulais pas de vendeur de drogues, il y a des magasins pour ça,
  5. Ni une femme plus parfaite que moi, ça m’aurait fait de l’ombre…

En revanche, je savais ce que je voulais! Je sais toujours ce que je veux.

  1. Des personnes âgées qui jardinent, ça m’aurait fait des tomates et des concombres quand l’abondance est insoutenable, suivi du calme en hiver.
  2.  J’espérais une famille avec 4 enfants dans cet ordre : 2 gars, deux filles de genre 15, 13, 10 et 7 ans. Une fille s’essaye.
  3. Et humblement j’espérais une remplaçante à ma petite perle, même si je sais que c’est impossible, une petite perle ça ne se remplace pas.

Pourquoi ça prend des bons voisins?

La relation avec un voisin se situe entre : une personne dont je tu te fous et un être cher, ça dépend de bien des affaires.

Mais pour bien partir l’épopée, il y a l’échange de poigné de mains, considération des noms et prénoms, invitation à l’apéro si tu trouves qu’ils ont l’air « sharp » et puis échange de couple à long terme pour certaines familles, mais pas chez nous…

D’ailleurs, voici quelques spécifications du voisin idéal :

  • Il possède un trailer (encore et toujours).
  • Il est médecin, infirmier, plombier ou électricien.
  • Il écoute du Arcade Fire.
  • Il a un chat.
  • Il travaille dans une shop de yogourt et t’en ramène des fois.
  • Il a des enfants un peu plus grands que les tiens et te varlope leurs vieux vêtements.
  • Il cuisine le pain aux zucchini à merveille.

Le bon voisinage est de rigueur en rénovation, comme dans toutes les sphères de la vie de quartier d’ailleurs.  Tes voisins deviennent témoins de ton quotidien au gré des années. Les voisins font partie de l’équation, que tu le veuilles ou non. Tu auras à « dealer » avec eux un jour ou l’autre. Que ce soit pour une section de clôture ou une taille de haie. De la crotte de chien, un ballon qui revole dans une piscine, un stationnement mitoyen, une tasse de farine, un œuf, un mélange entre les deux bacs de recyclage, du courrier inversé par le facteur, whatever!

Je voisine donc comme du monde, on ne sait jamais! Une amitié pourrait naitre, un conflit évité. Les voisins pourraient sauver les meubles en appelant la police, en voyant des voyous chez vous. Les voisins peuvent te « scèner » par la fenêtre quand tu pars en ambulance, embarquer un de tes enfants pour l’école parce qu’ils partent en même temps. Ramasser un de tes colis Amazone laissé sur le balcon à la grosse pluie battante, t’offrir une croustade aux pommes quand ils apprennent que ça ne va pas. Ou des confitures (j’aime la confiture).

Et à Noël… Mon prochain Noël se tiendra sans le merveilleux caramel maison de petite perle, tant pis et elle n’aura pas ses biscuits! Je vais aller les porter dans la petite boîte de métal à MES nouveaux voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *